Shin Jin Mei partie 3

Publié le par Jahman

31

La substance de la Grande Voie est généreuse,

Elle n’est ni difficile ni facile.

32

Les personnes ayant l’esprit fort

Tombent dans le doute.

33

Si nous adhérons à l’esprit mesquin,

Perdant toute mesure,

Nous basculons dans la voie de l’erreur.

34

Si nous l’exprimons librement, nous sommes naturels.

Dans notre corps, il n’y a aucun lieu où aller et demeurer.

35

Si nous faisons confiance à la nature,

Nous pouvons être en harmonie avec la Voie.

36

Ken hen (après zazen, marcher lentement) s’oppose à la vérité,

Kontin (assoupissement) s’en échappe.

37

Si nous désirons aller,

Prendre le seul et le suprême véhicule,

Nous ne devons pas haïr les six souillures.

38

Si nous ne haïssons pas les six souillures,

Nous pouvons atteindre l’état de véritable bouddha.

39

L’homme sage est non actif,

L’homme fou aime et s’attache lui-même.

40

Dans le dharma, pas de différenciation,

Mais l’homme fou s’attache lui-même.

41

Se servir de l’esprit avec l’esprit,

Est-ce grande confusion ou harmonie ?

42

Dans le doute,

Les consciences de ken hen et kontin s’élèvent.

Dans la conscience du satori,

L’amour et la haine sont inexistants.

43

Au sujet des deux aspects de tous les éléments,

Nous voulons trop considérer.

44

Comme un rêve, un fantôme, une fleur de vacuité,

Ainsi est notre vie.

Pourquoi devrions-nous souffrir

Pour saisir cette illusion ?

45

Le gain, la perte, le juste, le faux,

Je vous en prie, abandonnez-les.

Publié dans principe de vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article