Phore

Publié le par Jahman

Phore

L’homme doit devenir un porteur de l’Absolu

Se faire théophore autant que logophore et biophore.

Le biophorisme, telle est ma philosophie.

Nous portons tous les jours notre fardeau. Quotidiennement il nous faut porter le rocher comme Sysisphe, lui, le roulait. Non seulement cette existence est absurde, mais de surcroît elle est pénible, douloureuse, malheureuse. Plutôt que de porter notre pierre si lourde et, qui plus est, de nous complaire dans ce malheur, préférons porter l’esprit, dieu et la vie si légers, et, ainsi, d’être leur vecteur, leur transporteur. Nous accomplissons ainsi leur œuvre propre. Plutôt que de continuer à porter le fardeau et de faire de l’existence un fardeau, portons donc l’esprit ou la vie et faisons de l’existence quelque chose de spirituel, rendons-là vivante. L’homme, comme toutes choses, porte, mais il a la possibilité de porter ce qu’il lui plaît. Rappelons-nous cette parole de Jésus :

 

Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos.

Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de coeur; et vous trouverez du repos pour vos âmes.

Car mon joug est doux, et mon fardeau léger.[1]

 

Mais aussi, dans l’Ancien Testament :

 

J'ai déchargé son épaule du fardeau, Et ses mains ont lâché la corbeille[2].

 

En ce jour, son fardeau sera ôté de dessus ton épaule, Et son joug de dessus ton cou; Et la graisse fera éclater le joug[3].

 

Cessons donc de porter ce fardeau de misère et portons avec joie, dans la simplicité et la clarté l’esprit et la vie : Soyons des porteurs de vie, comme le Verseau est un porteur d’eau. Devenons théophore, logophore et biophore afin de faire de ce monde et de cette existence Un Dieu, Un Esprit, Une Vie. Transformons le monde, déponsons notre fardeau et prenons celui qui est divin, spirituel et vivant. L’homme-porteur, prototype épistémologique.



[1] Mt. 11, 28-30

[2] Psaumes 81, 6  

[3] Esaïe 10, 27

Publié dans principe de vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article