Hypomnémata & paraggelmata

Publié le par Jahman

Dans les larmes, nous n’existons plus. Les larmes enlèvent tout pouvoir à l’ego qui ne peut plus reculer, s’échapper par ce don de soi, ce don dans les larmes ; cette abdication, ce renoncement (cessation du combat) qui aboli la Privation par le fruit des larmes est une joie divine ineffable.

 

Le principe unificateur-purificateur de la mystique consiste en une pratique assidue de la conversion, de la métanie, qui nous fait choir de notre illusion pour mieux nous élever à l’union. Toujours, l’homme doit s’efforcer de convertir son esprit, de pacifier ses passions par l’usage des vertus (sobriété, garde du cœur, humilité), l’homme doit se souvenir constamment de Dieu et sans cesse prier spontanément – c’est-à-dire rendre gloire à Jah le Rédempteur, Seigneur des mondes.

 

LES LARMES TUENT LE DEMON

Nous sommes des possédés, tous prisonniers d’un esprit malin – l’ego – qui n’est pas nous, le Soi. Nous sommes comme enfermés à l’intérieur de nos états de conscience, balançant au gré du courant, mouvant comme des vagues perdues dans un océan infini, tourbillonnant comme des feuilles poussées par le vent. Il s’avère impossible de sortir des états de conscience, de l’affectivité (souffrance ou joie, il y a toujours un enfermement à l’intérieur de cette conscience de soi affective). Libère donc la goutte d’eau qui te ramène à ton essence-origine-Un.

 

EXCURSUS

Gloire à Dieu pour cette journée

Paix aux âmes en peine

Trop de temps et d’espace me séparent de Dieu. Les nombres éloignent du divin qui est Un, Simple. Mon cœur privé des énergies divines se meurt, mon âme est sèche, mon corps meurtri, mon esprit confus. Le Royaume du Malin étend son empire sur toute les surface de mon être. Dans le tumulte du monde, je trébuche chaque jour. La chute et le péché continuel affaiblissent mes forces et détruisent les possibilités de Grâce et de Gloire.

A Jah je me confesse en ce jour.

Publié dans Abandon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article